• 1.
    J'ai le sentiment qu'il existe chez certains webdesigners la conviction d'être des artistes, et que les designs de sites web se doivent d'être des chefs d'oeuvres représentatifs de leur art. C'est complètement faux.
  • 2.
     
  • 3.
    Le webdesign n'est pas un art.
  • 4.
     
  • 5.
    Et c'est même tout sauf ça. En mars dernier, Christopher Butler expliquait ça très bien dans son article "Your ego is a bad designer" :
  • 6.
     
  • 7.
    La différence fondamentale entre le design et l'art réside dans ceux pour qui chacun est au service. L'art est au service de l'artiste; c'est un véhicule d'expression de soi. A partir de là, il est au service des autres simplement en existant, en donnant de l'inspiration, en montrant ce qui est possible. Le design, à l'opposé, ne devrait jamais servir le graphiste en premier. Le graphiste rend toujours un service à quelqu'un d'autre. Le design est au service du client, et le processus de servir le client sert au graphiste. Contrairement à l'art, le design n'est pas un véhicule d'expression de soi. (Les designers peuvent s'exprimer à travers leur travail; le bon design n'en a pas besoin.) En d'autres mots, le design ce n'est pas totalement à propos de vous.
  • 8.
     
  • 9.
    Vous pouvez détester autant que voulez les peintures de Picasso, les films de Tarantino ou la musique de Sufjan Stevens, ça n'enlève rien au fait que ce sont des artistes. Leurs oeuvres sont imprégnées de leur personnalité. Vous aimez ou vous n'aimez pas. Ça marche bien commercialement ou ça ne marche pas. Peu importe.
  • 10.
     
  • 11.
    Par contre, si un de vos internautes s'impatiente devant un formulaire super long à charger parce que vous avez cru bon d'utiliser des listes déroulantes personnalisées, ou alors des ombres physiquement improbables, ils sont tout à fait en droit de vous haïr personnellement.
  • 12.
     
  • 13.
    Il y a déjà presque 5 ans, Jeffrey Zeldman (le papa de "A List Apart" et des livres "A Book Apart") expliquait comment "Comprendre le webdesign" :
  • 14.
     
  • 15.
    Le webdesign ce n'est pas le design de livres, ce n'est pas le design de poster, ce n'est pas l'illustration, et les plus grands accomplissements de ces disciplines ne sont pas le but recherché par le webdesign. Bien que certains sites web peuvent être des moyens pour diffuser des jeux et des vidéos, et bien que ces moyens de diffusions peuvent être agréables à regarder, de tels sites sont des exemples du design de jeux et du storytelling vidéo, pas du webdesign. Alors qu'est-ce que le webdesign ?
  • 16.
     
  • 17.
    Le webdesign est la création d'environnements numériques qui facilitent et encouragent l'activité humaine; qui reflètent ou s'adaptent à des voix et des contenus individuels; et changent gracieusement au cours du temps tout en maintenant leur identité.
  • 18.
     
  • 19.
    Répétez ça, en mettant l'accent :
  • 20.
     
  • 21.
    Le webdesign est la création d'environnements numériques qui facilitent et encouragent l'activité humaine; qui reflètent ou s'adaptent à des voix et des contenus individuels; et changent gracieusement au cours du temps tout en maintenant leur identité. 
  • 22.
     
  • 23.
    En juin dernier, l'excellent Benoït Meunier détaillait sur son blog le travail d'un (web) designer :
  • 24.
     
  • 25.
    Votre travail n'est pas toujours aussi cool et amusant que vous pouvez le croire. Il est très souvent clérical. C'est aussi un travail scientifique de recherche, d'analyse. Vous êtes aussi un psychologue qui cherche l'écoute et non le prochain pitch. Vous connaissez aussi tous les recoins du projet par coeur. Vous en connaissez aussi les implications fiscales et l'évolution d'affaires ne vous est pas étrangère.
  • 26.
     
  • 27.
    Votre travail demande aussi de regarder les statistiques, d'évaluer le comportement, de synthétiser des montagnes de données pour permettre une meilleure décision et par la suite, proposer d'enlever un lien, de modifier un titre, de faire des tests sur le meilleur adverbe d'un appel à l'action.
  • 28.
     
  • 29.
    Votre travail c'est aussi ça.
  • 30.
     
  • 31.
    Vous n'êtes pas Don Draper. Vous devez travailler fort, sur quelques pixels parfois pas très sexy mais cruciaux à une bonne expérience.
  • 32.
     
  • 33.
    Vous êtes payé pour cela. Faites-le bien.
  • 34.
     
  • 35.
    J'ai le sentiment qu'en France, la vue du webdesign comme un art est particulièrement accentuée  à cause du titre de "Directeur artistique". Allez dans n'importe quelle agence web, et vous rencontrez toute une bande de directeur et directrice artistique, qui ne font pourtant en réalité que du webdesign. Il sont même parfois plus nombreux que les webdesigners. Et il y a même des directeurs artistiques "junior".
  • 36.
     
  • 37.
    Si vous êtes dans ce cas-là, par pitié arrêtez de vous appelez directeur artistique. Vous êtes peut être un designer d'Interface Utilisateur, ou alors un Architecte de l'Information. Mais vous n'êtes pas un directeur artistique web.
  • 38.
     
  • 39.
    Le webdesign n'est pas un art.
J'ai le sentiment qu'il existe chez certains webdesigners la conviction d'être des artistes, et que les designs de sites web se doivent d'être des chefs d'oeuvres représentatifs de leur art. C'est complètement faux. Le webdesign n'est pas un art. Et c'est même tout sauf ça. En mars dernier, Christopher Butler expliquait ça très bien dans son article "Your ego is a bad designer" : La différence fondamentale entre le design et l'art réside dans ceux pour qui chacun est au service. L'art est au service de l'artiste; c'est un véhicule d'expression de soi. A partir de là, il est au service des autres simplement en existant, en donnant de l'inspiration, en montrant ce qui est possible. Le design, à l'opposé, ne devrait jamais servir le graphiste en premier. Le graphiste rend toujours un service à quelqu'un d'autre. Le design est au service du client, et le processus de servir le client sert au graphiste. Contrairement à l'art, le design n'est pas un véhicule d'expression de soi. (Les designers peuvent s'exprimer à travers leur travail; le bon design n'en a pas besoin.) En d'autres mots, le design ce n'est pas totalement à propos de vous. Vous pouvez détester autant que voulez les peintures de Picasso, les films de Tarantino ou la musique de Sufjan Stevens, ça n'enlève rien au fait que ce sont des artistes. Leurs oeuvres sont imprégnées de leur personnalité. Vous aimez ou vous n'aimez pas. Ça marche bien commercialement ou ça ne marche pas. Peu importe. Par contre, si un de vos internautes s'impatiente devant un formulaire super long à charger parce que vous avez cru bon d'utiliser des listes déroulantes personnalisées, ou alors des ombres physiquement improbables, ils sont tout à fait en droit de vous haïr personnellement. Il y a déjà presque 5 ans, Jeffrey Zeldman (le papa de "A List Apart" et des livres "A Book Apart") expliquait comment "Comprendre le webdesign" : Le webdesign ce n'est pas le design de livres, ce n'est pas le design de poster, ce n'est pas l'illustration, et les plus grands accomplissements de ces disciplines ne sont pas le but recherché par le webdesign. Bien que certains sites web peuvent être des moyens pour diffuser des jeux et des vidéos, et bien que ces moyens de diffusions peuvent être agréables à regarder, de tels sites sont des exemples du design de jeux et du storytelling vidéo, pas du webdesign. Alors qu'est-ce que le webdesign ? Le webdesign est la création d'environnements numériques qui facilitent et encouragent l'activité humaine; qui reflètent ou s'adaptent à des voix et des contenus individuels; et changent gracieusement au cours du temps tout en maintenant leur identité. Répétez ça, en mettant l'accent : Le webdesign est la création d'environnements numériques qui facilitent et encouragent l'activité humaine; qui reflètent ou s'adaptent à des voix et des contenus individuels; et changent gracieusement au cours du temps tout en maintenant leur identité. En juin dernier, l'excellent Benoït Meunier détaillait sur son blog le travail d'un (web) designer : Votre travail n'est pas toujours aussi cool et amusant que vous pouvez le croire. Il est très souvent clérical. C'est aussi un travail scientifique de recherche, d'analyse. Vous êtes aussi un psychologue qui cherche l'écoute et non le prochain pitch. Vous connaissez aussi tous les recoins du projet par coeur. Vous en connaissez aussi les implications fiscales et l'évolution d'affaires ne vous est pas étrangère. Votre travail demande aussi de regarder les statistiques, d'évaluer le comportement, de synthétiser des montagnes de données pour permettre une meilleure décision et par la suite, proposer d'enlever un lien, de modifier un titre, de faire des tests sur le meilleur adverbe d'un appel à l'action. Votre travail c'est aussi ça. Vous n'êtes pas Don Draper. Vous devez travailler fort, sur quelques pixels parfois pas très sexy mais cruciaux à une bonne expérience. Vous êtes payé pour cela. Faites-le bien. J'ai le sentiment qu'en France, la vue du webdesign comme un art est particulièrement accentuée à cause du titre de "Directeur artistique". Allez dans n'importe quelle agence web, et vous rencontrez toute une bande de directeur et directrice artistique, qui ne font pourtant en réalité que du webdesign. Il sont même parfois plus nombreux que les webdesigners. Et il y a même des directeurs artistiques "junior". Si vous êtes dans ce cas-là, par pitié arrêtez de vous appelez directeur artistique. Vous êtes peut être un designer d'Interface Utilisateur, ou alors un Architecte de l'Information. Mais vous n'êtes pas un directeur artistique web. Le webdesign n'est pas un art.

Copy Code to Clipboard Raw

Sign-in or Create a Free Account.

Snippi uses Twitter or Facebook to register and create accounts. Registration will enable you to keep track of your snippets. We never spam your timeline or wall. Ever.

Sign-in with Facebook Sign-in with Twitter